<< Retour

Le genre Anacamptis est très répandu en Europe. Il comporte plutôt des espèces de pleine lumière affectionnant pour certaines les sols calcaires secs et pour d’autres les prairies inondables humides ou les tourbières. Depuis quelques années, il regroupe de nouvelles espèces autrefois considérées comme des Orchis. Certains auteurs semblent aujourd’hui diviser le genre en deux genres distincts. Les seuls hybrides connus avec un autres genre sont avec des Serapias.


Anacamptis

  • Orchis pyramidal – Anacamptis pyramidalis  

Présent en France comme en Suisse sur les coteaux calcaires en pleine lumière, l’Orchis pyramidal ne peut être confondu avec une autre espèce du fait de sa forme très caractéristique.

Floraison : avril à juillet, jusqu’à 2000m.

Paludorchis

  • Orchis à fleurs lâches – Anacamptis laxiflora 

Orchidée des prairies humides, l’Orchis à fleurs lâches forme parfois de grandes populations. Son labelle replié et l’éperon bifide la diffère aisément de l’Orchis des marais.

Floraison : avril à juin, jusqu’à 1600m.

  • Orchis des marais – Anacamptis palustris 

L’Orchis des marais pousse dans les roselières et marais calcaires à basiques, elle est plus rare que l’Orchis à fleurs lâches. Son labelle est étalé et son éperon est arrondi en son bout.

Floraison : avril à juillet, jusqu’à 1800m.

Anteriorchis

  • Orchis punaise – Anacamptis coriophora 

L’Orchis punaise est une des espèces les plus menacée par la disparition de son habitat. Inféodées aux zones humides et praires inondables, elle se raréfie tant en France qu’en Suisse.

Floraison : avril à juillet, jusqu’à 2500m.

    • Orchis très odorant – Anacamptis coriophora subsp. fragrans

L’Orchis très odorant est assez semblable à l’Orchis punaise, mais il en diffère au moins de par son habitat. Celui-ci pousse en effet sur sols secs et il est plus méditerranéen que l’Orchis punaise. Son odeur vanillée est également plus agréable. Ces différences conduisent plusieurs auteurs à le considérer comme une espèce à part entière.

Floraison : mars à juin, jusqu’à 1100m.

Herorchis

  • Orchis bouffon – Anacamptis morio 

L’Orchis bouffon est une des espèce faciles à rencontrer. Sa couleur est très variable mais elle garde toujours son casque rayé de vert comme bon critère de détermination. On le rencontre sur pelouse calcaire mais aussi en alpage.

Floraison : mars à juin, jusqu’à 2000m.
    • Orchis peint – Anacamptis morio subsp. picta

Considéré par certains auteurs comme une espèce, l’Orchis peint est peu différent de l’Orchis bouffon. Il est strictement méditerranéen et ses fleurs sont souvent moins nombreuses et plus espacées que le type. Les dessins sur son labelle sont également plus prononcés.

Floraison : mars à mai, jusqu’à 1400m.

    • Orchis de Champagneux – Anacamptis morio subsp. champagneuxii

L’Orchis de Champagneux se rencontre dans les prairies fraîches méditerranéennes mais reste rare en France. L’absence de points sur le labelle est un critère de  détermination très visible.

Floraison : mars à juin, jusqu’à 1500m.

    • Orchis à long éperon – Anacamptis morio subsp. longicornu

Espèce présente en Corse dans des milieux de pairie, l’Orchis à long éperon se distingue des espèces qui lui ressemblent de par son éperon plus pâle que les lobes latéraux mais également par les grosses ponctuations de son labelle.

Floraison : février à mai, jusqu’à 2000m.

Vermeulenia

  • Orchis papillon – Anacamptis papilionacea

Rare en France continentale, c’est en Corse qu’il est le plus fréquent. Il y pousse en pleine lumière dans les garrigues. L’Orchis papillon est unique en son genre et donc facile à déterminer.

Floraison : février à mai, jusqu’à 1800m.

    • Orchis papillon à grandes fleurs – Anacamptis papilionacea subsp. expansa

L’Orchis papillon à grandes fleurs se distingue du type par son labelle plus large que long et ses lignes colorées très marquées. Il reste également rare en France.

Floraison : février à mai, jusqu’à 1800m.
<< Retour