Orchis bouffon

avec Aucun commentaire

Si les orchidées sauvages ont commencé à fleurir en Suisse, je n’avais pas encore trouvé le temps d’aller à leur rencontre. Hier j’ai enfin pour voir mes premières de l’année avec quelques pieds d’Orchis bouffon – Anacamptis morio en tout début de floraison. C’est encore tôt cette année pour la station, mais ça commence.

Orchis bouffon – Anacamptis morio – 28 mars – Vaud, Suisse

Stage photo : La Vanoise

avec Aucun commentaire

Parc National français, la Vanoise offre une flore alpine très riche le tout baignée dans des paysages grandioses. Nous aurons un programme complet avec du paysage, des fleurs de montagne (dont les orchidées d’alpages), des papillons etc…

Gymnadenia corneliana

Thèmes : macro, paysage…
Date : du jeudi 4 juillet au dimanche 7 juillet
Tarif : 950.-

Renseignements et inscriptions : email

Stage photo : Cypripedium

avec Aucun commentaire

Sur une petite station du Valais, nous irons à la rencontre de la mythique orchidée qu’est le Sabot de Vénus. D’autres orchidées et des insectes seront également présents. Je vous accompagnerai pour les photographier et comprendre les réglages de votre appareil photo.

Cypripedium calceolus – Valais, Suisse – 1 juin

Thèmes : macro, fleurs, insectes…
Date : jeudi 16 mai

Tarif : 120.-

Inscriptions par email

Spiranthe d’automne

avec Aucun commentaire

Clap de fin pour la saison des orchidées avec la plus tardive de nos espèces, la Spiranthe d’automne – Spiranthes spiralis. Les pluies de ce mois de septembre ont été nécessaires à la floraison de cette frêle orchidée, je les ai toutefois trouvé moins nombreuses cette année qu’à l’accoutumé.

Spiranthes spiralis – 14 septembre – Valais, Suisse

Epipogon sans feuille

avec Aucun commentaire

Une des dernières orchidées de la saison se trouve dans les sous-bois denses des flancs de montagnes. L’Epipogon sans feuille – Epipogium aphyllum aime les forêt humifères des hêtraies ou des résineux. Sa floraison est assez incertaine, elle peut en effet fleurir sous terre et se reproduire par division végétative. La trouver est donc toujours un moment particulier.

Epipogon sans feuille – Epipogium aphyllum – 5 août – Valais, Suisse

Retour de Croatie

avec Aucun commentaire

Je rentre à peine de Croatie où j’encadrais un stage macrophotographie orienté orchidées sauvages et insectes. Les sujets ont été nombreux, les photos aussi et je ne résiste pas à partager une des espèces observées en attendant de trier les autres. Vous pouvez retrouver les photos de mes précédents séjours sur la page : https://www.sauvagesorchidees.com/voyages/croatie/

Ophrys à couronne, Ophrys rhodostephane – 6 mai – Croatie

Orchidées de Madère

avec Aucun commentaire

Madère n’est pas une destination réputée pour ses orchidées sauvages. L’ile portugaise ne possède en effet que 5 espèces : Dactylorhize feuillue – Dactylorhiza foliosa, Gennarie à deux feuilles – Gennaria diphylla, Goodyère à grandes feuilles – Goodyera macrophylla, Orchis intacte – Neotinea intacta, Orchis des rochers – Orchis scopulorum.

Lors de mon séjour je n’ai pu voir que la fin de floraison de Gennaria diphylla, très présente sur l’ile et facile à rencontrer, en début de floraison Neotinea intacta également très commune ainsi que la floraison d’Orchis scopulorum, endémique de Madère et beaucoup plus localisé.

1. Gennaria diphylla – 11 avril – Madère, Portugal
2 et 3. Neotinea intacta– 13 avril – Madère, Portugal
4, 5, 6 et 7. Orchis scopulorum– 17 avril – Madère, Portugal

Floraison des Ophrys de mars

avec Aucun commentaire

Ophrys précoce du sud de la France, l’Ophrys de mars – Ophrys exaltata subsp. marzuela est le premier des ophrys du groupe aranifera au sens large à fleurir. Variable, il possède généralement des sépales verts tout comme les pétales, mais ces derniers peuvent être rosés, jaunâtres ou bruns.

Ophrys de mars – Ophrys exaltata subsp. marzuela – 7 avril – Drôme, France

Orchis géant

avec Aucun commentaire

Depuis quelques jours, voire semaine, l’Orchis géant ou Barlie de Robert – Himantoglossum robertianum commence à fleurir dans le sud de la France et jusqu’en Savoie ou en Suisse, cette espèce profitant du réchauffement climatique pour étendre son aire de répartition vers le nord. Il s’agit de la première orchidée de l’année avec quelques Ophrys précoces qui commencent également à pointer leurs fleurs. Pour ma part c’est en Camargue que j’ai commencé à les croiser cette année.

Himantoglossum robertianum

Rencontres écossaises

avec Aucun commentaire

En juin, j’accompagnais un voyage photo en Ecosse axé sur les oiseaux marins : Macareux, Fou de Bassan, Pingouin, Guillemot… voir ma galerie https://www.davidgreyo.com/portfolios/royaume-uni/
Même si ce n’était pas l’objet du séjour, nous y avons croisé quelques orchidées : Dactylorhize pourpre – Dactylorhiza purpurella, très fréquent en Ecosse de même que Dactylorhize tâcheté – Dactylorhiza maculata. Parmi une population mixte, nous avons trouvé des hybrides.

Dactylorhiza purpurella – Dactylorhiza maculata – D. maculata X D. purpurella
16 juin – Ecosse, Royaume-Uni

Stage photo en vallée de Joux

avec Aucun commentaire

Fin juin les orchidées de la vallée de joux (Suisse) sont bien avancées et nous ne trouverons que de restes très fanés des Sabot de Vénus – Cypripedium calceolus. Toutefois, nous aurons encore des milliers d’Epipactis des marais – Epipactis palustris, de nombreux Gymnadénie moustique – Gymnadenia conopsea, encore quelques Dactylorhize incarnat – Dactylorhiza incarnata et des pieds d’Epipactis à larges feuilles – Epipactis helleborine.

Sortie dans les Préalpes

avec Aucun commentaire

Lors d’un stage photo dans les Préalpes suisses nous avons croisé quelques orchidées malgré la saison bien avancée par rapport aux années précédentes. Il restait encore quelques Dactylorhize sureau – Dactylorhiza sambucina, Orchis mâle – Orchis mascula, Dactylorhize des Alpes – Dactylorhiza alpestris, Listère à feuilles ovales – Neottia ovata…

Dactylorhiza alpestris – Orchis mascula – Dactylorhiza sambucina rubra
21 mai – Préalpes fribourgeoises, Suisse

Ophrys de Mars

avec Aucun commentaire

Par manque de temps, je n’avais pas encore sorti mes photos de l’Ophrys de mars – Ophrys exaltata subsp. marzuela croisé début avril dans la Drôme. Ce taxon fait débat, appelé Ophrys occidentalis par certains, regroupé dans la variabilité d’Ophrys sphegodes pour d’autres ou encore élevé au rang d’espèce. C’est un Ophrys précoce, qui fleurit avant l’Ophrys petite-araignée – Ophrys araneola, qui se montre très variable.

Ophrys de mars – Ophrys exaltata subsp. marzuela – 6,7 & 8 avril – Drôme, France

Ophrys petite-araignée

avec Aucun commentaire

De passage dans la Drôme la semaine dernière, les Ophrys petite-araignée – Ophrys araneola se remettaient des chutes de neige impressionnantes de la semaine précédente. Les pieds précoces avaient été couchés ou cassés sous le poids de la neige par contre les individus tardifs sortis après la neige étaient tout frais.

Ophrys araneola – 10 avril – Drôme, France

Barlie de Robert

avec Aucun commentaire

La Barlie de Robert encore appelée l’Orchis géant (Himantoglossum robertianum) est une des premières orchidées de saison. Commune dans le sud de la France, elle a fait son entrée récemment parmi la flore suisse. D’abord inventoriée dans le canton de Genève, elle progresse maintenant dans le canton de Vaud. La progression vers le nord de cette orchidée méditerranéenne n’est assurément pas une bonne nouvelle, elle illustre le dérèglement climatique dont les conséquences néfastes se font déjà ressentir. Du côté des orchidées, nous risquons à l’inverse de voir disparaître les espèces alpines…

Himantoglossum robertianum – 7 avril – Drôme, France

Orchidées de Malte

avec Aucun commentaire

C’est à Malte que j’ai commencé la saison des orchidées cette année. Je tenais à y croiser l’Ophrys de Malte – Ophrys melitensis. La surprise est de rencontrer un ophrys très variable clairement issu d’une hybridation récente. La macule est souvent limitée à 2 gouttes parallèles mais forme parfois un H caractéristique des Ophrys arachnitiformes. La coloration est souvent teinté de pourpre mais on le rencontre aussi dans une forme verte. L’hypothèse d’une hybridation O. incubacea X O. betolonii est avancée, certains éléments semblent en effet concorder.

Les autres orchidées de Malte : https://www.sauvagesorchidees.com/voyages/malte/

Clap de fin : Spiranthe d’automne

avec Aucun commentaire

Chaque année la saison des orchidées indigènes s’achève avec la floraison de la Spiranthe d’automne – Spiranthes spiralis. Je suis allé leur rendre visite hier dans le Valais suisse. Bien que certains pieds soient déjà bien avancés, d’autres étaient encore en boutons.

Spiranthes spiralis – 9 septembre – Valais, Suisse

Spiranthe d’été vs Spiranthe d’automne

avec Aucun commentaire

Le genre Spiranthes est largement réparti, s’étendant de l’Amérique du Nord à l’Asie et l’Australie. En Europe, seules 4 espèces sont présentes et seulement 2 en France et en Suisse. La première à fleurir est la Spiranthe d’été – Spiranthes aestivalis qui s’épanouit entre juin et août. La seconde plus tardive, la Spiranthe d’automne – Spiranthes spiralis, est la dernière orchidée de la saison avec une floraison qui varie entre fin août jusqu’en octobre. Outre ces différences de phénologie, les deux espèces occupent des biotopes très différents. Spiranthes aestivalis pousse sur des sols gorgés d’eau (marécages, tourbières) alors que Spiranthes spiralis préfère des sols secs (pelouses calcaires, dunes littorales, prés maigres). Enfin, si les deux espèces ont une morphologie assez proche, Spiranthes aestivalis présente une allure « en bataille », avec des fleurons plutôt opposés les unes aux autres alors que Spiranthes spiralis présente une rangée de fleurons bien ordonnés.

Spiranthes aestivalis

Spiranthes spiralis

Sortie au pied du Jura

avec Aucun commentaire

Dans une tourbière située en Suisse au pied du massif du Jura, je suis allé rendre visite aux Spiranthes d’été – Spiranthes aestivalis. La floraison était un peu avancée mais de nombreux pieds étaient encore bien frais. Les autres espèces d’orchidées du site étaient en revanche toutes passées, seule un Epipactis des marais – Epipactis palustris possédaient encore des fleurs visibles. En lisière, parmi les Epipactis à larges feuilles – Epipactis helleborine je me suis arrêté sur une pied particulièrement coloré.

Epipactis helleborine – Spiranthes aestivalis – 2 août – Vaud, Suisse

Epipactis à feuilles pendantes

avec Aucun commentaire

L’Epipactis à feuilles pendantes – Epipactis phyllanthes se trouve sur la frange atlantique où il pousse dans les dunes boisées. Pour ma part c’est en Vendéen que je l’ai croisé cet été. Il s’agit d’une orchidée difficile à photographier du fait de ses fleurs fortement recourbées vers le bas et globalement peu ouvertes. De plus, lors de ma visite, la plupart des pieds étaient déjà en fin de floraison.

Epipactis phyllanthes – 21 juin – Vendée, France

Retour sur le stage en Vanoise

avec Aucun commentaire

Fin juin, j’encadrais un stage photo en Vanoise à la découverte de la faune et de la flore. Nous avons eu la chance de photographier de nombreux papillons (Mélitée alpine, Ecaille alpine, Apollon, Semi-Apollon…), des marmottes, des fleurs variées (Edelweiss, Pulsatille printanière, Pulsatille des Alpes, Cématite des Alpes…) ainsi que de nombreuses orchidées évidemment.

Dactylorhiza fuchsii (lusus) – Dactylorhiza alpestris – D. incarnata subsp. cruenta X D. fuchsii – Gymnadenia rhellicani

Traunsteinera globosa – Dactylorhiza viridis – Orchis militaris

Dactylorhiza incarnata subsp. cruenta – Orchis mascula subsp. speciosa

Orchidées du Creux-du-Van

avec Aucun commentaire

A l’occasion d’un stage photo au Creux-du-Van (Suisse), j’ai pu montrer aux participants différentes espèces d’orchidées : Dactylorhize grenouille – Dactylorhiza viridis, Dactylorhize de Fuchs – Dactylorhiza fuchsii, Orchis globuleux – Traunsteinera globosa, Orchis brûlé – Neotinea ustulata, Listère à feuilles ovales – Neottia ovata et les derniers Orchis mâle – Orchis mascula. Parmi les nombreux pieds obesrvés, nous avons trouvé un exemplaire de Dactylorhize de Fuchs qui présentait la particularité d’avoir un labelle dépourvu des dessins caractéristiques de l’espèce.

Dactylorhiza fuchsii atypique / Neotinea ustulata – 1er juillet – Vaud, Suisse

Gymnadenia x intermedia

avec Aucun commentaire

Les hybrides de Gymnadénies sont assez fréquents car ils sont souvent sur les même sites. Aujourd’hui, dans une tourbière je suis tombés sur plusieurs pieds de Gymnadenia x intermedia (G. conopsea X G. odoratissima) caractérisés par un éperon plus long que la Gymnadénie odorante – Gymnadenia odoratissima mais plus cours que la Gymnadénie moustique – Gymnadenia conopsea. La forme du labelle est proche de celui de la Gymnadénie odorante mais la taille de la fleur est celle de la Gymnadénie moustique.

A gauche : Gymnadenia conopsea – Au centre : Gymnadenia x intermedia – A droite : Gymnadenia odoratissima
15 juin – Vaud, Suisse

Dactylorhiza ×thellungiana

avec Aucun commentaire

La détermination des Dactylorhizes est souvent compliquée, les populations d’hybrides rendent la tâche encore plus ardue. Cette semaine, lors d’un stage photo, nous avons pu croiser de nombreux pieds de Dactylorhiza ×thellungiana, il s’agit de l’hybride Dactylorhiza incarnata X Dactylorhiza traunsteineri.

Rangée du haut : D. incarnata X D. traunsteineri – 3 juin – Vaud, Suisse
Rangée du bas 1 :
Dactylorhiza incarnata – 3 juin – Vaud, Suisse
Rangée du bas 2 :
Dactylorhiza traunsteineri – 3 juin – Vaud, Suisse

Sortie dans les Alpes

avec Aucun commentaire

La semaine dernière j’organisais une sortie dans les Alpes vaudoises pour photographier la flore et les papillons de montagne. Le retour tardif de la neige en altitude n’a pas permis de trouver tout ce que j’espérais, mais nous avons néanmoins pu voir Orchis sureau – Dactylorhiza sambucina, Orchis des Alpes – Dactylorhiza majalis ssp. alpestris et Orchis de Traunsteiner – Dactylorhiza traunsteineri.

Dactylorhiza alpestris – Dactylorhiza sambucina – Dactylorhiza sambucina f. rubra – 22 mai – Vaud, Suisse

Listère à feuilles en cœur

avec Aucun commentaire

La Listère à feuilles en cœur ou Listère cordée – Neottia cordata figure parmi les plus petites orchidées de nos régions. C’est en sous-bous que je l’ai photographié en début de floraison, alors que dans les alpages alentours les Orchis de mai – Dactylorhiza majalis commençaient à peine à s’ouvrir.

Photo 1 & 2 : Neottia cordata – Photo 3 : Dactylorhiza majalis – 22 mai – Vaud, Suisse

Lusus d’Ophrys mouche

avec Aucun commentaire

Au milieu de plusieurs pieds d’Ophrys mouche – Ophrys insectifera, je suis tombé sur un pied atrophié à l’allure atypique. Une inflorescence en boule avec des boutons floraux fichés sur de longues tiges ramifiées. Seule une fleur était ouverte, les autres semblaient sèches ou avortées. La situation difficile de la plante ne m’a pas permis de photos mais j’ai quand même fait un gros plan de la fleur ouverte. Il s’agit d’un lusus (malformation due à une erreur génétique) qui présente 3 labelles soudés aux autres pièces florales et visiblement 3 anthères qui semblent labelloïdes…

Photo 1 : Ophrys insectifera « typique » – Photos 2 et 3 : Lusus d’Ophrys insectifera – 18 mai – Valais, Suisse

Stage photo en Valais

avec Aucun commentaire

Hier je proposais une sortie photo en Valais axée sur les orchidées et les insectes. La météo des derniers jours a perturbée le programme et les orchidées espérées n’étaient pas toutes au rendez-vous mais nous avons néanmoins trouvé en fleurs : Orchis militaire – Orchis militaris, Ophrys mouche – Ophrys insectifera – Néottie nid d’oiseau – Neottia nidus-avis. Les Sabot de vénus – Cypripedium calceolus étaient malheureusement encore en boutons de même que les autres espèces habituelles du site. Nous n’avons pas été très gâtés niveau papillons, mais nous avons pu trouver un Ascalaphe soufré – Libelloides coccajus.

Pied du Jura

avec Aucun commentaire

Sortie pluvieuse encore une fois samedi à la recherche des orchidées dans le canton de Vaud, au pied du Jura. Nous avons croisé plusieurs espèces en fleurs, mais la saison n’est pas trop en avance compte-tenu de la météo. De nombreux Orchis bouffon – Anacamptis morio étaient encore en fleurs, même si la floraison touche à sa fin. Nous avons eu de très beaux Orchis mâle – Orchis mascula et quelques fleurons d’Ophrys bourdon – Ophrys fuciflora. Les Ophrys mouche – Ophrys insectifera étaient bien fleuris, par contre en début de floraison, nous avons vu Orchis homme-pendu – Orchis anthropophora, Cephalanthère à longues feuilles – Cephalanthera longifolia ainsi que Orchis militaire – Orchis militaris et Listère à deux feuilles – Listera ovata. Les pieds de Néottie nid d’oiseau – Neottia nidus-avis étaient encore en boutons et les Platanthères très peu avancées. Accompagnant un groupe de photographes, je n’ai pas trop fait d’images moi-même mais voici un aperçu.

Ophrys fucifloraOrchis mascula – 15 mai – Vaud, Suisse

Talus de bord de route

avec Aucun commentaire

Les talus de bord de route sont souvent des refuges de biodiversité. Leur gestion est propice au maintien des orchidées sauvages persécutées par l’agriculture ailleurs. En balade au pied du Jura j’ai pu y rencontrer des Céphalanthère de Damas – Cephalanthera damasonium en début de floraison, des Orchis homme-pendu – Orchis anthropophora et des Orchis brûlés – Neotinea ustulata.

Orchis anthropophora – Cephalanthera damasonium – Neotinea ustulata – 11 mai – Vaud, Suisse

Sortie en Valais

avec Aucun commentaire

Samedi, j’organisais un stage photo en Valais en quête de quelques orchidées et fleurs photogéniques de la région. Nous avons trouvé Orchis bouffon – Anacamptis morio, Orchis mâle – Orchis mascula, Orchis militaire – Orchis militaris, Orchis sureau – Dactylorhiza sambucina, dont quelques pieds de la forme zimmermaii. Les Céphalanthères à longues feuilles – Cephalanthera longifolia étaient par contre encore en boutons.

Journée pluvieuse

avec Aucun commentaire

Hier la pluie a accompagné la journée photo que j’encadrais sur le thème des cascades et des orchidées. Néanmoins nous avons pu croiser plusieurs espèces déjà bien en fleurs.

Orchis bouffon – Anacamptis morio, Orchis pourpre – Orchis puruprea, Ophrys mouche – Ophrys insectifera, Céphalanthère blanche – Cephalanthera longifolia

Sortie au pied du Jura

avec Aucun commentaire

Ce week-end j’ai accompagné une sortie sur quelques uns de mes sites habituels au pied du Jura vaudois. Si les Céphalanthère à longues feuilles – Cephalanthera longifolia et Orchis pourpre – Orchis purpurea étaient encore en bouton, nous avons pu croiser de nombreux Orchis bouffon – Anacamptis morio bien fleuris à 750m d’altitude.

Anacamptis morio – 24 avril – Vaud, Suisse

Chablais vaudois

avec Aucun commentaire

Hier je suis allé visiter un de mes spots habituels qui commençait à être bien fleurit. Au programme : Ophrys araignée – Ophrys aranifera en fin de floraison, Ophrys mouche – Ophrys insectifera en tout début de floraison, premières fleurs d’Ophrys bourdon – Ophrys fuciflora mais également le tout début des Orchis homme-pendu – Orchis anthropophora et Orchis mâle – Orchis mascula et enfin un unique pied d’Orchis brûlé – Neotinea ustulata d’habitude bien présent sur les lieux.

La saison démarre

avec Aucun commentaire

Si dans le sud de la France et les pays méditerranéens les orchidées ont déjà largement commencé leur floraison, en Suisse il faut être un peu plus patient. Mais ça y est, les premières orchidées sont fleuries et la saison démarre. Les premières fleurs dataient déjà de plusieurs jours, plusieurs avaient soufferts du gel et du retour de la neige, mais les suivantes ont pris le relais. Pour le moment, seule l’Ophrys araignée – Ophrys sphegodes pointe le bout de son nez, mais les autres ne devraient pas tarder à suivre l’exemple.





Ophrys sphegodes – 24 mars – Vaud, Suisse

Limodore à feuilles avortées

avec Aucun commentaire

Le limodore à feuilles avortées – Limodorum abortivum est une orchidée qui ne dispose pas de chlorophylle en atteste l’absence de coloration verte tant dans ses feuilles que dans le reste de la plante. Du coup, toute sa vie, le limodore sera dépendant du champignon avec lequel elle forme une mycorhize.

Limodorum abortivum
Limodorum abortivum – 27 mai – Valais, Suisse

Amélioration des galeries

avec Aucun commentaire

Le site évolue légèrement, en premier lieu, plein de nouvelles photos sont venues alimenter les différentes espèces présentées. Désormais, vous pouvez savoir si un taxon se trouve en France ou en Suisse grâce aux drapeaux qui accompagne son nom. Enfin, le nom des espèces est en train d’être modifié progressivement pour adopter la systématique proposée par Rolf Kühn, Henrik AE. Pedersen et Philip Cribb dans l’ouvrage Orchidées d’Europe & de Méditerranée – 2020 – Editions Biotope. Leur approche de rassemblement et la prise en compte de la variation spécifique correspondant le mieux à notre vision. Toutes ces modifications prennent du temps et il se peut qu’il reste quelques coquilles au moment de votre visite…

Ophrys sipontensis
Ophrys sphegodes subsp. sipontensis – 25 avril – Pouilles

 

Dernières rencontres de la saison

avec Aucun commentaire

Mes dernières randonnées en montagne dans le Valais suisse n’étaient pas axées sur les orchidées qui pour la plupart ont fini de fleurir. J’ai donc surpris de rencontrer quelques Orchis vanille – Gymnadenia rhellicani à 2500m d’altitude, mais surtout deux pieds d’Orchis brûlé – Neotinea ustulata à 2300m. L’Orchis brûlé fleurit en général au mois de juin, voire début juillet en altitude. En 1997, un variété tardive a été décrite Neotinea ustulata var. aestivalis, considérée par certains auteurs comme une forme ou une sous-espèce. Toutefois, cette dernière se caractérise également par une inflorescence élevée et des sépales incurvés que les plantes observées ne possédaient pas… Aujourd’hui, de manière moins surprenante, j’ai également croisé quelques Orchis moustique – Gymnadenia conopsea encore bien frais à 1500m d’altitude alors que les Epipactis pourpre-noirâtre – Epipactis atrorubens et les Goodyère rampantes – Goodyera repens qui les accompagnaient étaient logiquement largement défleuris. Voilà donc un peu de bonus de fin de saison, que je n’ai malheureusement pas pu photographier avec du matériel adapté.


Neotinea ustulata – 15 août – Valais, Suisse

Gymnadenia conopsea – 19 août- Valais, Suisse

Goodyère rampante

avec Aucun commentaire

Avec les Epipogon sans feuille – Epipogium aphyllum trouvés dans le Valais, en Suisse, j’ai également pu observer de nombreux pieds de Goodyère rampante – Goodyera repens en début de floraison. Une espèce que je venais de photographier quelques jours plus tôt en France dans la vallée de la Maurienne où elle est également fréquente. Il s’agit d’une orchidée qui pousse principalement dans les sous-bois de conifères et qui bénéficie des plantations de pins pour étendre son aire de répartition. Ses feuilles qui présentent des nervures en réseau et forment un quadrillage clair sont très singulières pour une orchidée.



Goodyera repens – 8 juillet – Vanoise, France


Goodyera repens – 29 juillet – Valais, Suisse

 

 

Epipogon sans feuille

avec Aucun commentaire

En repérage pour un stage photo dans les forêts valaisannes, j’ai croisé quelques Epipogon sans feuille – Epipogium aphyllum. Cette fleur très particulière est une des raretés que comportent les orchidées. L’absence de chlorophylle et de feuilles lui permettent de se développer dans des sous-bois sombres. Pour sa survie, elle dépend des champignons du sol qui la mycorhizent. La floraison des épipogons est capricieuse, ils peuvent même fleurir sous terre, ce qui rend leur découverte encore plus excitante.

Epipogon sans feuille – Epipogium aphyllum – 26 juillet – Valais, Suisse

Epipactis

avec Aucun commentaire

La semaine dernière je suis allé faire un tour pour suivre la floraison des Epipactis à côté de chez moi. Quelle ne fût pas ma surprise de voir les bords de chemins forestiers fraîchement broyés ! La commune de Pully (Suisse) juge utile de passer dans l’été couper l’herbe en forêt le long de chemins aménagés pourtant larges de 2 mètres. Cette opération d’entretien complétement inutile, prétextée pour la lutte contre les tiques et les risque de maladie qu’ils entraînent a causé la destruction de plusieurs pieds d’Epipactis à larges feuilles – Epipactis helleborine et d’Epipactis violacé – Epipactis purpurata. En Suisse les deux espèces sont pourtant protégées comme toutes les orchidées sauvages, et l’Epipactis violacé est assez rare sur le canton de Vaud. Heureusement il restait quelques pieds en pleine floraison.


Epipactis purpurata – 22 juillet – Vaud, Suisse


Epipactis helleborine – 22 juillet – Vaud, Suisse

Spiranthe d’été

avec Aucun commentaire

Nous avons plein d’orchidées à partager ces dernières semaines, mais pas le temps de traiter les images accumulées. Elles nourriront donc le blog plus tard. Par contre, aujourd’hui c’est la rare Spiranthe d’été – Spiranthes aestivalis que nous sommes allé voir. Je la savais en fin de floraison, mais étant absent plus tôt, j’ai quand même tenté ma chance avec succès. Rappelons que cette orchidée figure parmi les espèces les plus rares tant elle est menacée par la disparition de son milieu de vie. Elle ne pousse en effet que dans les marais alcalins.

Spiranthe d’été – Spiranthes aestivalis – 22 juillet – Vaud, Suisse

Derniers exemplaires

avec Aucun commentaire

Bientôt il sera trop tard pour vous procurer notre livre. Il ne reste en effet que 200 exemplaires en stock sur les 4000 imprimés. Vous l’avez déjà ? Pensez à l’offrir, c’est un cadeau très apprécié, surtout avec une dédicace personnalisée.

cropped-couv_SauvagesOrchidees_600px.jpg
Livraison en France : au prix de 37 €

Livraison en Suisse : au prix de 53 CHF

Envoi vers d’autres pays, nous contacter.

 

Tirages à prix sacrifiés

avec Aucun commentaire

Nous vendons à prix sacrifié les tirages de notre exposition Sauvages orchidées qui accompagnait la promotion de notre livre. Il s’agit de tirages réalisés par un laboratoire professionnel de très bonne qualité. La photo est laminée sur bois (10mm) avec bordure noire et une finition satinée. C’est un de mes produits préférés pour sa présentation très soignée et moderne, son système d’accroche intégré et son pelliculage de protection lessivable et anti-uv. Cet objet de décoration est donc fait pour durer dans le temps.

Un seul exemplaire par visuel à ce tarif, autres formats et supports sur demande. A retirer sur place (Lausanne) ou remis en main propre à l’occasion d’un stage.

Format 40×60 – 100 € ou 100 CHF




Format 20×30 – 50 € ou 100 CHF












Et comme en décoration d’intérieur l’utilisation de 3 tirages pour la composition d’un triptyque est du meilleur effet, nous offrons 20% supplémentaires pour l’achat d’un lot de 3.

Orchidées de montagne

avec Aucun commentaire

En sortie hier autour du barrage d’Emosson à la frontière entre la France et la Suisse, j’ai croisé plusieurs espèces d’orchidées : Orchis des Alpes – Dactylorhiza alpestris, Orchis moustique – Gymnadenia conopsea, Listère à deux feuilles – Listera ovata, Orchis miel – Pseudorchis albida. La végétation à près de 2000m d’altitude commence à bien démarrer.



Orchis miel –
Pseudorchis albida– 24 juin – Valais, Suisse

Orchis des Alpes – Dactylorhiza alpestris – 24 juin – Valais, Suisse

Orchidées d’Europe et de Méditerranée

avec Aucun commentaire

Il y a quelques semaines est sorti la traduction française du livre écrit par Rolf Kühn, Henrik-AE Pedersen et Phillip Cribb des spécialistes mondiaux du sujet. Publié aux éditions Biotope, Orchidées d’Europe & de Méditerranée. Un livre illustré, avec des cartes de répartition, qui donne une approche moderne de la taxonomie des orchidées.

 

L’Orchis globuleux

avec Aucun commentaire

En stage photo dans le Jura suisse, au Creux-du-Van, nous avons pu observer le début de la floraison des Orchis globuleux – Traunsteinera globosa. Nous avons également croisé de nombreux Orchis de Fuchs – Dactylorhiza fuchsii ainsi que la fin de floraison des Orchis mâle – Orchis mascula. Normalement l’Orchis grenouille – Coeloglossum viride est également présent, mais nous ne l’avons pas rencontré. Indépendamment des orchidées nous misions également sur les Lys martagon – Lilium martagon mais les seuls pieds observés l’ont été en boutons, les autres étaient systématiquement coupés…

Traunsteinera globosa –  20 juin – Vaud, Suisse

Dans le Genevois

avec Aucun commentaire

En encadrement de stage photo hier, nous avons pu croiser plusieurs espèces d’orchidées à proximité de Genève. Plusieurs très beaux pieds de Céphalanthère rouge – Cephalanthera rubra, des Epipactis rouge-noirâtre – Epipactis atrorubens, des dizaines d’Orchis pyramidal – Anacamptis pyramidalis et un pied d’Ophrys bourdon – Ophrys fuciflora en fin de floraison, mais avec encore un beau fleuron.

Orchis pyramidal ; Pyramidal orchid
Anacamptis pyramidalis – 13 juin – Genève, Suisse

Epipactis pourpre-noirâtre
Epipactis atrorubens – 13 juin – Genève, Suisse

Gymnadénie moustique vs. Gymnadénie odorante

avec Aucun commentaire

Dans un marais du Valais, j’ai pu croiser ces derniers jours les deux Gymnadénies présentes en Suisse. Pour les différencier, le critère le plus simple est de se fier à la longueur de leur éperon. La Gymnadénie moustique (ou Orchis moustique) – Gymnadenia conopsea, possède un éperon très long alors que l’éperon de la Gymnadénie odorante – Gymnadenia  odoratissima est court, plus court que l’ovaire. G. odoratissma se trouve exclusivement dans des marais alcalin très humide alors que G. conopsea préférera les milieux plus secs. L’hybride entre les 2 peut être difficile à identifier, il ne faut pas le confondre avec G. pyreniaca (G. longicalcarata selon les auteurs) qui pousse de manière très localisées sur coteaux calcaires très secs.

 

Platanthère à deux feuilles vs. Platanthère verdâtre

avec Aucun commentaire

La Platanthère à deux feuilles – Platanthera bifolia et la Platanthère verdâtre – Platanthera chlorantha se ressemblent forcément puisqu’elles appartiennent au même genre. Pourtant il est assez aisé de les différencier. Il suffit de regarder au cœur de la fleur , les anthères (sacs de pollen) sont parallèles et très rapprochées chez la Platanthère à deux feuilles alors qu’elles sont inclinées et éloignées chez la Platanthère verdâtre. Plus difficile à identifier, l’hybride présente des anthères parallèles mais écartées.

Platanthera bifolia – 27 mai – Valais, Suisse

Platanthera chlorantha– 8 mai – Touraine, France

Le Sabot de Vénus

avec Aucun commentaire

Le Sabot de Vénus – Cypripedium calceolus, est une orchidée particulière tant elle suscite l’intérêt des amoureux de la Nature. Victime de cueillette, cette orchidée sauvage est devenue un emblème de la protection de la Nature. C’est en Suisse, dans le Valais, que je suis allé à sa rencontre hier. Il était grand temps, la floraison tirait déjà à sa fin.

Sabot de Vénus – Cypripedium calceolus – 27 mai – Valais, Suisse

 

Orchis des marais

avec Aucun commentaire

Après quelques jours en montagne, c’est en plaine qu’aujourd’hui j’ai croisé une orchidée. Au menu du jour, l’Orchis des marais – Anacamptis palustris. Comme la plupart des espèces de plaine, il s’agit d’une orchidée menacée de disparition tant son habitat est en diminution au niveau européen.


Anacamptis palustris – 25 mai – Lac de Neuchâtel, Suisse

Orchis mâle vs Orchis bouffon

avec Aucun commentaire

Le néophyte se perd parfois dans la détermination des orchidées et je vois fréquemment des erreurs pourtant simples à corriger. Dans les prairies d’alpages suisses, se côtoient par exemple l’Orchis mâle – Orchis mascula (ou Androrchis mascula) et l’Orchis bouffon – Anacamptis morio. Ces deux orchidées n’ont en commun que leur couleur. Généralement plus grand et plus élancé, l’Orchis mâle possède deux sépales latéraux relevés ressemblant à des oreilles de lapin. Chez l’Orchis bouffon, les sépales sont recourbés et forment un casque. Ils présentent toujours des rayures vertes qui rendent cette orchidée immédiatement identifiable.



Orchis mâle – Orchis mascula


Orchis bouffon – Anacamptis morio

Petit Orchis de mai

avec Aucun commentaire

Dans les alpages les orchidées commencent à fleurir avec la fonte de la neige. A 1500m d’altitude, j’ai pu croiser un pied d’orchidée ressemblant à l’Orchis de mai – Dactylorhiza majalis bien en fleur. Sa petite taille et son port élancé me laisse penser qu’il s’agit en fait du Petit Orchis de Mai – Dactylorhiza parvimajalis, une espèce contestée qui n’est peut-être qu’un écotype de D. majalis. Les rosettes d’Orchis des Alpes – Dactylorhiza alpestris étaient omniprésentes, mais il faudra attendre encore un peu pour les voir fleurir.

Petit Orchis de mai – Dactylorhiza parvimajalis – 22 mai – Valais, Suisse

Sortie pluvieuse

avec Aucun commentaire

Le stage photo du jour que j’encadrais au pied du Jura en Suisse s’est montré plutôt humide, mais nous avons néanmoins croisé plusieurs orchidées : Anacamptis morio en fin de floraison, Orchis mascula, Orchis militaris, Orchis anthropophora, Ophrys fuciflora, Ophrys insectifera, Platanthera chlorantha, Neottia nidus-avis, Cephalanthera longifolia, Listera ovata. Restaient à fleurir Gymnadenia conopsea et Epipactis atrorubens que nous n’avons vu qu’en feuilles.

 

Orchis bouffon – Anacamptis morio

 

Orchis mâle – Orchis mascula (Androrchis mascula)

Ophrys bourdon – Ophrys fuciflora

Néottie nid d’oiseau – Neottia nidus-avis

Orchis militaire – Orchis militaris

Céphalanthère à longues feuilles – Cephalanthera longifolia

Ophrys araneola

avec Un commentaire

Il était temps ! Hier je suis allé faire un tour sur un site suisse d’Ophrys petite-araignée, cet ophrys précoce du groupe aranifera. Avec les restrictions de sortie, je n’avais pas encore pu m’y rendre. Cette année encore, ils étaient au rendez-vous, mais ils étaient déjà en fin de floraison. Quelques jours plus tard et je n’aurais vu que des fleurs fanées.

Ophrys araneola – 3 mai – Vaud, Suisse

Ophrys araneola – 3 mai – Vaud, Suisse

 

Hybride d’Ophrys

avec Aucun commentaire

La saison orchidophile avec bien commencée avec les quelques espèces croisées à Malte en février (Malte) puis vint le confinement… La frustration de savoir que, tout autour, les premières fleurs commençaient à sortir, puis à faner et que la saison avançait immuablement, indifférente au COVID-19. L’avantage en Suisse, c’est que nous ne sommes pas confinés, seulement appelés à limiter les sorties et à respecter la distanciation sociale. Je me suis donc autorisé une petite sortie en toute fin de journée pour profiter de nos chères. Je ne l’avais pas vu l’an dernier sur le site, mais il était au rendez-vous cette année, un hybride Ophrys fuciflora X Ophrys sphegodes.

Ophrys fuciflora X Ophrys sphegodes – 17 avril – Vaud, Suisse

Orchis des collines

avec Un commentaire

Depuis des années, je rêvais de croiser l’Orchis des collines – Anacamptis collina. Autrefois présente en France dans le Var, elle est actuellement considérée comme disparue du territoire. Il faut avouer qu’elle trouvait là sa limite nord de répartition, car bien que méditerranéenne, c’est un peu plus au sud qu’on la croise aisément. De floraison très précoce, elle était déjà fanée sur les sites où j’avais déjà pu la rencontrer lors de séjours orchidophiles. C’est finalement à l’occasion d’un voyage à Malte que j’ai assouvi mon rêve, de justesse car la floraison en avance cette année était déjà terminée pour la plupart des pieds que j’ai pu croiser…

Anacamptis collina – 15 février – Ile de Malte

Vanille des Seychelles

avec Aucun commentaire

Une fois n’est pas coutume, nous allons déroger à l’aspect sauvage et naturel des orchidées que nous proposons sur notre site pour présenter une plantation d’orchidées rencontrée aux Seychelles dans une culture de vanille. En effet la vanille est une orchidée – Vanilla planifolia, dont la gousse est l’ovaire fécondé. Il s’agit d’une orchidée épiphyte qui pousse naturellement dans les arbres des forêts centre-américaines et qui est cultivée dans plusieurs régions du globe.Les cultures se font sous ombrière, en sous-bois ou sur des piquets de soutien à l’ombre de cocotiers pour celle que nous avons rencontré. Malheureusement point de fleur ou de gousse…

Festival photo nature en Suisse

avec Aucun commentaire

A priori peu de rapport avec les orchidées, mais les 21 et 22 septembre se tiendra en Suisse le Festival des Franches Montagnes à Saignelégier. David y est l’invité d’honneur et présentera une exposition dans le thème de l’année du festival : l’eau. Nous y serons toutefois également présents pour présenter et dédicacer notre livre Sauvages Orchidées aux éditions La Salamandre. Donc même si l’événement est sur le thème de l’eau, nous aurons plaisir à discuter aussi orchidées.

https://www.festivalphotonature.com/

 

Epipactis des marais

avec Aucun commentaire

Ces derniers jours, nous avons croisé à plusieurs reprises celui qui est peut-être le plus beau des épipactis, j’ai nommé l’Epipactis des marais – Epipactis palustris. Nos dernières rencontres ont été en France, en Haute-Savoie ainsi qu’au pied du Jura en Suisse. Inféodée aux zones humides, cette orchidée subit la dégradation de son biotope et mérite vraiment une attention particulière pour sa préservation.

Epipactis palustris
Epipactis palustris, 10 juillet – Vaud, Suisse

Epipactis palustris
Epipactis palustris, 6 juillet – Haute-Savoie, France

Orchidées d’Islande

avec Aucun commentaire

A l’occasion, d’un nouveau séjour en Islande où j’accompagnais un stage photo, nous avons croisé plusieurs espèces d’orchidées sauvages. Certaines que j’avais déjà pu photographier en fleurs lors de précédents voyages, mais également la Platanthère hyperboréale – Plantanthera hyperborea qui était toujours en boutons les dernières fois. Son inflorescence est très compacte et ses fleurs toutes petites comparées aux deux espèces que nous connaissons bien : Plantanthera bifolia et Plantanthera chlorantha

Les autres images des orchidées d’Islande sont visibles sur la page https://www.sauvagesorchidees.com/voyages/islande/

Platanthera hyperborea – 20 juin

Des espèces fragiles !

avec Un commentaire

En visite aujourd’hui sur un site suisse que j’ai l’habitude de fréquenter, j’ai pu constater le passage d’autres amateurs d’orchidées avant moi. Quelques marques dans l’herbe sans conséquence, mais surtout de nombreux pieds d’Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora) cassés, piétinés. Quelle tristesse de voir tous ces ophrys dans cet état. Ce n’est pas la première fois que je constate ce genre d’indélicatesse sur différents site. Pour mémoire toutes les espèces d’orchidées sauvages sont protégées en Suisse, les espèces de plaine subissent de nombreuses pressions et figurent parmi les plus menacées du pays. Il est vraiment dommage que les amateurs d’orchidées et/ou les photographes contribuent la fragilisation des populations. En pratiquant notre passion, nous impactons forcément les milieux naturels sur lesquels nous nous rendons, mais tâchons de minimiser cette dégradation et de faire un peu attention à ne pas piétiner les pieds alentours.

Je me suis du coup reporté sur les autres espèces présentes sur le site et ai laissé les ophrys tranquilles.

Orchis anthropophora – Vaud, Suisse – 10 mai

 

Sortie en Valais

avec Aucun commentaire

Je suis allé hier encadrer un stage photo aux orchidées du Valais, d’une rive à l’autre du Rhône. L’Orchis bouffon (Anacamptis morio) était encore en fleur et en quantité importante cette année. L’Orchis homme-pendu (Orchis anthropophotra) m’a également surpris par le nombre important de pieds cette année. Plus discret, l’Orchis brûlé (Neotinea ustulata) était néanmoins au rendez-vous de même qu’Orchis mâle (Orchis mascula) souvent caché dans les buissons. Nous avons également croisé un pied d’Orchis sureau (Dactylorhiza sambucina), dont la floraison était bien avancée et des pieds d’Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis) encore en boutons, mais dont la couleur commençait à pointer. En rive droite, nous avons recroisé de nombreux pieds d’Orchis mâle et un seul pied en fleur d’Orchis militaire (Orchis militaris), les autres étaient encore en boutons. Et pour finir, quelques feuilles de Céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia) mais dont la floraison n’est pas encore pour tout de suite. Outre les orchidées, les Adonis de printemps (Adonis vernalis) étalent encore fleuris pour notre plus grand plaisir.

 

Orchis anthropophora – Valais, Suisse – 8 mai


Neotinea ustulata – Valais, Suisse – 8 mai

Orchis mascula – Valais, Suisse – 8 mai

Orchis mâle

avec Aucun commentaire

Au cours d’une sortie photo dédiée aux Orchis bouffon, nous sommes également tombé sur quelques pieds d’Orchis mâle en début de floraison. Une plante devenue rare en plaine du fait de l’intensification des pratiques agricoles et qui souvent trouve refuge dans les bords de route.

Orchis mascula – Vaud, Suisse – 27 avril

Retour de Croatie

avec Aucun commentaire

A l’occasion d’un bref séjour en Croatie (Dalmatie centrale) entre le 5 et le 14 avril, nous avons pu croiser quelques orchidées bien que la date soit un peu trop précoce. C’est l’Ile de Hvar qui nous a réservé le plus de surprises, l’intérieur des terres étant encore plongées dans le froid puisque nous avons eu de la pluie tous les jours et même de la neige à faible altitude. Nous avons rencontré des difficultés de déterminations, notamment concernant les taxons du groupe de « sphegodes » dont seule la phénologie permet de trancher.

Nous avons donc selon nous observé :

Ophrys liburnica en fin de floraison et en stations importantes
Ophrys incubacea en pleine floraison
Ophrys incantata en floraison avancée
Ophrys tommasinii en tout début de floraison sur une station
Ophrys sicula rare et en tout début de floraison
Ophrys flavescens (2 pieds fleuris)
Ophrys leucadica (quelques pieds)

Orchis italica (nombreux)
Orchis pauciflora
Orchis quadripunctata en début de floraison
Orchis anthropophora
Himantoglossum robertianum (défleuri)
Anacamptis morio (2 premiers pieds)

Toutes les images sur le lien : https://www.sauvagesorchidees.com/voyages/croatie/

Ophrys incubacea, Ile de Hvar – 8 avril

Retour en Sicile

avec Aucun commentaire

Nous sommes allé au printemps en Sicile avec en ligne de mire un Ophrys qui nous faisait envie depuis très longtemps. Sa large bordure jaune le rend unique parmi les Ophrys, il s’agit de l’Ophrys de Lacaita – Ophrys lacaitae, uniquement présent en Sicile et dans le sud de l’Italie. Sa découverte ne nous a pas déçus.