Epipactis des marais

avec Pas de commentaire

Ces derniers jours, nous avons croisé à plusieurs reprises celui qui est peut-être le plus beau des épipactis, j’ai nommé l’Epipactis des marais – Epipactis palustris. Nos dernières rencontres ont été en France, en Haute-Savoie ainsi qu’au pied du Jura en Suisse. Inféodée aux zones humides, cette orchidée subit la dégradation de son biotope et mérite vraiment une attention particulière pour sa préservation.

Epipactis palustris
Epipactis palustris, 10 juillet – Vaud, Suisse

Epipactis palustris
Epipactis palustris, 6 juillet – Haute-Savoie, France

Images liées:

Orchidées d’Islande

avec Pas de commentaire

A l’occasion, d’un nouveau séjour en Islande où j’accompagnais un stage photo, nous avons croisé plusieurs espèces d’orchidées sauvages. Certaines que j’avais déjà pu photographier en fleurs lors de précédents voyages, mais également la Platanthère hyperboréale – Plantanthera hyperborea qui était toujours en boutons les dernières fois. Son inflorescence est très compacte et ses fleurs toutes petites comparées aux deux espèces que nous connaissons bien : Plantanthera bifolia et Plantanthera chlorantha

Les autres images des orchidées d’Islande sont visibles sur la page https://www.sauvagesorchidees.com/voyages/islande/

Platanthera hyperborea – 20 juin

Des espèces fragiles !

avec Un commentaire

En visite aujourd’hui sur un site suisse que j’ai l’habitude de fréquenter, j’ai pu constater le passage d’autres amateurs d’orchidées avant moi. Quelques marques dans l’herbe sans conséquence, mais surtout de nombreux pieds d’Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora) cassés, piétinés. Quelle tristesse de voir tous ces ophrys dans cet état. Ce n’est pas la première fois que je constate ce genre d’indélicatesse sur différents site. Pour mémoire toutes les espèces d’orchidées sauvages sont protégées en Suisse, les espèces de plaine subissent de nombreuses pressions et figurent parmi les plus menacées du pays. Il est vraiment dommage que les amateurs d’orchidées et/ou les photographes contribuent la fragilisation des populations. En pratiquant notre passion, nous impactons forcément les milieux naturels sur lesquels nous nous rendons, mais tâchons de minimiser cette dégradation et de faire un peu attention à ne pas piétiner les pieds alentours.

Je me suis du coup reporté sur les autres espèces présentes sur le site et ai laissé les ophrys tranquilles.

Orchis anthropophora – Vaud, Suisse – 10 mai

 

Images liées:

Sortie en Valais

avec Pas de commentaire

Je suis allé hier encadrer un stage photo aux orchidées du Valais, d’une rive à l’autre du Rhône. L’Orchis bouffon (Anacamptis morio) était encore en fleur et en quantité importante cette année. L’Orchis homme-pendu (Orchis anthropophotra) m’a également surpris par le nombre important de pieds cette année. Plus discret, l’Orchis brûlé (Neotinea ustulata) était néanmoins au rendez-vous de même qu’Orchis mâle (Orchis mascula) souvent caché dans les buissons. Nous avons également croisé un pied d’Orchis sureau (Dactylorhiza sambucina), dont la floraison était bien avancée et des pieds d’Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis) encore en boutons, mais dont la couleur commençait à pointer. En rive droite, nous avons recroisé de nombreux pieds d’Orchis mâle et un seul pied en fleur d’Orchis militaire (Orchis militaris), les autres étaient encore en boutons. Et pour finir, quelques feuilles de Céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia) mais dont la floraison n’est pas encore pour tout de suite. Outre les orchidées, les Adonis de printemps (Adonis vernalis) étalent encore fleuris pour notre plus grand plaisir.

 

Orchis anthropophora – Valais, Suisse – 8 mai

Neotinea ustulata – Valais, Suisse – 8 mai

Orchis mascula – Valais, Suisse – 8 mai

Retour de Croatie

avec Pas de commentaire

A l’occasion d’un bref séjour en Croatie (Dalmatie centrale) entre le 5 et le 14 avril, nous avons pu croiser quelques orchidées bien que la date soit un peu trop précoce. C’est l’Ile de Hvar qui nous a réservé le plus de surprises, l’intérieur des terres étant encore plongées dans le froid puisque nous avons eu de la pluie tous les jours et même de la neige à faible altitude. Nous avons rencontré des difficultés de déterminations, notamment concernant les taxons du groupe de “sphegodes” dont seule la phénologie permet de trancher.

Nous avons donc selon nous observé :

Ophrys liburnica en fin de floraison et en stations importantes
Ophrys incubacea en pleine floraison
Ophrys incantata en floraison avancée
Ophrys tommasinii en tout début de floraison sur une station
Ophrys sicula rare et en tout début de floraison
Ophrys flavescens (2 pieds fleuris)
Ophrys leucadica (quelques pieds)

Orchis italica (nombreux)
Orchis pauciflora
Orchis quadripunctata en début de floraison
Orchis anthropophora
Himantoglossum robertianum (défleuri)
Anacamptis morio (2 premiers pieds)

Toutes les images sur le lien : https://www.sauvagesorchidees.com/voyages/croatie/

Ophrys incubacea, Ile de Hvar – 8 avril
1 2 3 4 7