Epipactis en sous-bois

avec Pas de commentaire

La saison des orchidées commence à essouffler. il reste bien encore quelques espèces, mais elles se font de plus en plus rares, surtout cette année avec la chaleur et la floraison précoce. Toutefois en sous-bois les épipactis sont au rendez-vous.

Epipactis helleborine, 1er juillet, Lausanne – Suisse

Céphalanthère rouge

avec Pas de commentaire

Samedi nous organisions un stage photo pour apprendre à photographier les orchidées sauvages de Suisse. A quelques kilomètres de Lausanne, au pied du Jura, nous avons pu encore photographier 9 espèces dont les Ophrys bourdon, Ophrys abeille et un dernier Ophrys mouche épargné par la chaleur. Outre les Ophrys, nous avons découvert l’orchis homme-pendu, la Gymnadénie moustique, les Platanthères verdâtres et à deux feuilles, l’Epipactis pourpre-noirâtre et la Listère à feuilles ovales, plusieurs autres espèces étaient malheureusement défleurie comme la Néottie nid d’oiseau. La saison de floraison était bien avancée, beaucoup plus en avance que l’an dernier et le nombre de pieds bien inférieur à l’habitude, mais le groupe a pu néanmoins réaliser de belles photos.

Cephalanthera rubra – 17 juin – Vaud, Suisse
Ophrys apifera aurita – 17 juin – Vaud, Suisse

Listère à feuilles en forme de cœur

avec Pas de commentaire

Ce n’est surement pas la plus exubérante des orchidées mais la Listère à feuilles en forme de cœur – Listera cordata mérite le coup d’œil. La première difficulté consiste à la trouver. Non seulement elle est rare, voire très rare, mais elle est très très discrète. On passe facilement à côté sans même la remarquer. Les fleurs mesurent moins d’un centimètre et l’ensemble de la plante à peine plus de 5 cm. Une centaine de pieds en fleur poussaient pourtant hier dans le sous-bois d’une pinède suisse.

Lusus de Neotinea maculata

avec Pas de commentaire

Nous avons rencontré en Grèce un pied d’Orchis tacheté – Neotinea maculata,  dont un fleuron présente une malformation appelée lusus. En effet, ce fleuron comporte toutes ses pièces florales en double, il s’agit au final d’une fusion de deux fleurons. Si ce genre de malformation est fréquent, ce pied est intéressant car un seul fleuron est concerné, les autres sont tout à fait normaux. Cette orchidée démontre donc que chaque fleur d’une inflorescence possède son propre patrimoine génétique et qu’une erreur génétique peut concerner toute la plante ou uniquement une de ses fleurs. J’avais déjà pu constater ce phénomène sur un Orchis bouffon – Anacamptis morio croisé en Aveyron et dont un seul fleuron était albinos.

Neotinea maculata Anacamptis morio
Neotinea maculata – 11 avril – Péloponnèse, Grèce Anacamptis morio – 8 mai – Aveyron, France

 

Des sujets de choix pour le stage photo

avec Pas de commentaire

Le stage macro consacré aux Adonis printaniers en Valais la semaine dernière nous a réservé une belle surprise, et même deux. En effet, nous avons pu également profiter de la floraison des Orchis sureau – Dactylorhiza sambucina dans leurs formes rouge et jaune ainsi que des tout premiers Orchis mâle – Orchis mascula. Petit à petit la Suisse voit fleurir ses orchidées.

Floraison des bouffons

avec Pas de commentaire

Après les Orchis brûlé – Neotinea ustulata et Ophrys araignée – Ophrys sphegodes il y a quelques jours, voici que fleurit en Suisse l’Orchis bouffon – Anacamptis morio. C’est au pied du Jura suisse que nous avons croisé aujourd’hui les premiers fleurons de l’Orchis bouffon. Il reste encore du temps avant que la prairie n’en soit couverte mais déjà quelques pieds étaient bien fleuris.

Stage photo autour des Nigritelles

avec Pas de commentaire

Plusieurs espèces d’orchidées sauvages figurent parmi la flore colorée des alpages suisses. Dans le Valais, à 1h00 de Lausanne, nous ferons une sortie orientée principalement ces dernières pour apprendre à la reconnaître et à photographier toutes les palettes de couleurs qu’elles nous offrent ainsi que les subtiles hybrides que nous décèlerons parmi elles. Nous rencontreront l’Orchis vanille (Gymnadenia rhellicani) avec différents colorations, mais également ses hybrides avec d’autres espèces de montagne.

Contenu indicatif : réglages de l’appareil, composition et cadrage, détermination des orchidées…
Matériel conseillé :
tout type d’appareil permettant de faire de la macro ou de la proxy
Tarif : 95CHF
(ou 90€) pour la journée

Stage photo en Suisse

avec Pas de commentaire

A 30mn de Lausanne, nous irons à la découverte des orchidées des pelouses sèches de Ferreyres. Nous y découvrirons plusieurs espèces et notamment le bel Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora). Si les orchidées constituerons notre sujet principal, nous ne bouderons pas pour autant les autres plantes et insectes que nous rencontrerons.

Contenu indicatif : réglages de l’appareil, composition et cadrage, idées originales..
Matériel conseillé :
tout type d’appareil permettant de faire de la macro ou de la proxy
Tarif : 95 CHF
(ou 90€) pour la journée

Les orchidées d’alpage suisse

avec Pas de commentaire

Les mercredi 17 mai et samedi 20 mai, nous proposons un stage photo sur le Niremont (35mn de Lausanne) à la rencontre de la flore d’alpage en Suisse. Plusieurs espèces d’orchidées sont au programme (Dactylorhiza sambucina, Anacamptis morio, Orchis mascula) mais également d’autres plantes (Crocus de printemps, Soldanelle des Alpes…). Les alpages commencent à se colorer même si la neige reste présente en altitude. La journée sera consacrée à la photographie de ses espèces en découvrant les trucs et astuces permettant de les mettre au mieux en images.

Contenu indicatif : réglages de l’appareil, composition et cadrage, idées originales..
Matériel conseillé :
tout type d’appareil permettant de faire de la macro ou de la proxy, objectif standard
Tarif : 95 CHF
(ou 90€) pour la journée

1 2 3 4 5 6