Ophrys bourdon vs Ophrys abeille

avec Pas de commentaire

On me demande souvent comment différencier l’Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora) de l’Ophrys abeille (Ophrys apifera). Ayant croisé les deux hier dans la canton de Vaud en Suisse, je profite pour vous les présenter.

Ophrys bourdon

Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora), 9 juin, Vaud – Suisse

Ophrys abeille

Ophrys abeille (Ophrys apifera), 9 juin, Vaud – Suisse

Si les deux possèdent des sépales roses, les pétales de l’Ophrys abeille sont normalement verts, mais le labelle est également très différent. Large et assez quadrangulaire chez l’Ophrys bourdon, il est arrondi chez l’Ophrys abeille et le dessin de la macule chez ce dernier est très caractéristique.

Listère en cœur

avec Pas de commentaire

Rare et surtout discrète, la Listère en cœur est une des plus petites de nos orchidées. Dépassant à peine des sphaignes ou des mousses dans lesquelles elle pousse, cette orchidée affectionne les sous-bois de résineux de montagne.Sa floraison commence tout juste, un beau prétexte pour parcourir les sous-bois à sa recherche.

Listera cordataListère en cœur (Listera cordata), Suisse

Ophrys fuciflora demangei

avec Pas de commentaire

Le groupe des Ophrys fuciflora est un vrai casse-tête depuis des années. On y trouve en effet des variations locales lui conférant une forme intermédiaire avec l’Ophrys scolopax et qui à valu à ces plantes le nom d’Ophrys pseudoscolopax. Loin d’être satisfaisante, cette appellation était un véritable fourre-tout dans lequel il était difficile de s’y retrouver. Aujourd’hui les auteurs avancent un découpage de ces plantes sous différentes appellations :

  • Ophrys elatior : tardif, il pousse dans les clairières de ripisylves dans la vallée du Rhône
  • Ophrys aegertica : également tardif, on le retrouve autour du Gers sur les terrasses alluviales de la basse vallée du Rhône
  • Ophrys gresivaudanica : tardif, il possède de petites fleurs et se situe tant en plaine qu’en pelouses collinéennes
  • Ophrys souchei : tardif, il pousse sur les terrasses alluviales de la basse vallée du Rhône
  • Ophrys fuciflora ssp. montiliensis : tardif, il pousse dans les clairières de ripisylves autour de Montélimar
  • Ophrs druentica : précoce, il se trouve dans l’est de l’Ardèche, l’est de la Drôme, le Vaucluse et probablement dans les Hautes-Alpes, le Var et les Alpes-Maritimes.
  • Ophrys brachyotes : pousse en basse altitude et possède un labelle d’aspect carré
  • Ophrys linearis : possède de longs pétales et pousse près du littoral méditerranéen dans les Bouches-du-Rhône, le Var et les Alpes-Maritimes.

A ces différents taxons, il convient dorénavant de considérer également :

  • Ophrys fuciflora ssp. demangei : floraison précoce, petites fleurs possédant un labelle globuleux. Pousse dans les pelouses sèches et garrigues à thym et aphyllante du sud-est de la France et notamment dans la Drôme.

Ophrys fuciflora demangei

 

Si les connaissances sur ce groupe d’Ophrys évolue, il n’en reste pas moins difficile à déterminer avec certitude pour qui ne connais pas bien les taxons proches.

Images liées:

Orchidées de Corfou

avec Pas de commentaire

Corfou n’est pas a proprement parlé un destination orchidophile. Le nombre d’espèces présentent sur l’île est restreint et à choisir le continent grec offre plus de possibilités. Toutefois l’île possède un charme certains et des paysages superbes, il n’en fallait pas plus pour nous donner l’envie d’y faire un saut fin avril afin de profiter des premiers rayons de soleil et avant que le flot de touristes n’envahissent les routes étroites. Nous avons fait de belles observations et n’avons sûrement pas tout découvert et sommes rentrés ravis de notre séjour. Les reptiles étaient également au rendez-vous quasi-quotidiennement, de même que de nombreux oiseaux intéressants. Retrouvez un aperçu de nos observation sur la galerie : https://www.sauvagesorchidees.com/voyages/grece/

Ophrys crassicornis - 26 avril - Corfou
Ophrys crassicornis – 26 avril – Corfou

Stage photo

avec Pas de commentaire

Apprenez à bien photographier les orchidées sauvages en compagnie d’un photographe professionnel. Pour s’exercer, nous irons dans la Drôme. A quelques heures seulement de la Suisse, la Drôme offre déjà une flore très provençale. Nous profiterons des paysages sublimes de la région pour photographier de nombreuses orchidées dont l’Ophrys miroir – Ophrys ciliata ou encore l’Ophrys de la drôme – Ophrys drumana mais également tout un cortège de plantes et d’insectes. Une journée sera aussi consacrée au vautours.

Matériel préconisé : macro, trépied, zoom standard…
Du jeudi 5 mai au dimanche 8 mai : 1 place disponible
Tarif : 700.- possibilité de payer en euros

Informations : http://www.cours-photo.ch/stages/

Anacamptis morio

avec Pas de commentaire

Il aura fallu être patient en Suisse pour voir les premières orchidées. Certaines ont déjà fleurit notamment dans le Valais, mais ce sont les Orchis bouffon – Anacamptis morio qui démarreront pour moi la saison 2016. C’est dans le canton de Vaud que je les ai croisé, avec quelques colorations atypiques qui font de l’espèce une de celles dont on ne se lasse pas.

Orchis bouffon - Anacamptis morio

Orchis bouffon - Anacamptis morio

1 3 4 5 6 7