Gymnadenia x intermedia

avec Aucun commentaire

Les hybrides de Gymnadénies sont assez fréquents car ils sont souvent sur les même sites. Aujourd’hui, dans une tourbière je suis tombés sur plusieurs pieds de Gymnadenia x intermedia (G. conopsea X G. odoratissima) caractérisés par un éperon plus long que la Gymnadénie odorante – Gymnadenia odoratissima mais plus cours que la Gymnadénie moustique – Gymnadenia conopsea. La forme du labelle est proche de celui de la Gymnadénie odorante mais la taille de la fleur est celle de la Gymnadénie moustique.

A gauche : Gymnadenia conopsea – Au centre : Gymnadenia x intermedia – A droite : Gymnadenia odoratissima
15 juin – Vaud, Suisse

Dactylorhiza ×thellungiana

avec Aucun commentaire

La détermination des Dactylorhizes est souvent compliquée, les populations d’hybrides rendent la tâche encore plus ardue. Cette semaine, lors d’un stage photo, nous avons pu croiser de nombreux pieds de Dactylorhiza ×thellungiana, il s’agit de l’hybride Dactylorhiza incarnata X Dactylorhiza traunsteineri.

Rangée du haut : D. incarnata X D. traunsteineri – 3 juin – Vaud, Suisse
Rangée du bas 1 :
Dactylorhiza incarnata – 3 juin – Vaud, Suisse
Rangée du bas 2 :
Dactylorhiza traunsteineri – 3 juin – Vaud, Suisse

Hybride d’Ophrys

avec Aucun commentaire

La saison orchidophile avec bien commencée avec les quelques espèces croisées à Malte en février (Malte) puis vint le confinement… La frustration de savoir que, tout autour, les premières fleurs commençaient à sortir, puis à faner et que la saison avançait immuablement, indifférente au COVID-19. L’avantage en Suisse, c’est que nous ne sommes pas confinés, seulement appelés à limiter les sorties et à respecter la distanciation sociale. Je me suis donc autorisé une petite sortie en toute fin de journée pour profiter de nos chères. Je ne l’avais pas vu l’an dernier sur le site, mais il était au rendez-vous cette année, un hybride Ophrys fuciflora X Ophrys sphegodes.

Ophrys fuciflora X Ophrys sphegodes – 17 avril – Vaud, Suisse

Hybride d’Epipactis

avec Aucun commentaire

Les boisements suisses sont en ce moment remplis d’Epipactis. Nous avons croisé hier à Lausanne plusieurs pieds d’Epipactis à larges feuilles (Epipactis helleborine) en compagnie de l’Epipactis violacé (Epipactis purpurata) en début de floraison. Une touffe a particulièrement attiré notre attention de par sa taille impressionnante, il s’agissait d’un hybride E. helleborine X E. pupurata que nous croisons chaque année en nombre sur ce site. La photo rapportée n’est pas très explicite, le but de la sortie du jour était plutôt photographique avec une approche esthétique. Nous y retournerons pour des photos plus “classiques”.

E. helleborine x E. purpurata

 

Hybride D. fuchsii X D. sambucina

avec Aucun commentaire

Hier se tenait un de nos stages photos durant lequel nous avons croisé entre autres 7 espèces d’orchidées (Dactylorhiza sambucina, Dactylorhiza fuchsii – début de floraison, Dactylorhiza alpestris – un seul fleuron, Orchis mascula, Anacamptis morio – fin de floraison, Listera ovata – début de floraison, Coeloglossum viride). Parmi les Dactylorhize sureau – Dactylorhiza sambucina, nous avons été attiré par une plante rose saumonée qui s’est avérée être un hybride peu fréquent, il s’agit de Dactylorhiza ×influenza, l’hybride D. fuchsii X D. sambucina.

Dactylorhiza ×influenza – le 23 mai, Préalpes fribourgeoises – Suisse

Dactylorhiza ×influenza – le 23 mai, Préalpes fribourgeoises – Suisse