<< Retour

Le genre Epipactis est représenté sur l’ensemble de la Planète, ces dernières années, le nombre d’espèces présentes sur notre territoire fluctue en fonction des auteurs.


  • Epipactis des marais – Epipactis palustris

Epipactis des zones humides, l’Epipactis des marais est atypique du fait de la forme de son labelle, il pousse dans les zones humides en pleine lumière.

  • Epipactis rouge sombre – Epipactis atrorubens

L’Epipactis rouge sombre pousse plutôt en pleine lumière ou en lisière, sa coloration très rouge le rend très facile à reconnaître.

  • Epipactis de Klein – Epipactis kleinii

L’Epipactis de Klein est extrêmement rare en France puisqu’il s’agit d’un endémique espagnol.

  • Epipactis à petites feuilles – Epipactis microphylla

L’Epipactis à petites feuilles est assez largement distribué tant en France qu’en Suisse mais sa petite taille le rend discret. Il pousse sur sol calcaire plutôt sec.

  • Epipactis à larges feuilles – Epipactis helleborine

Le plus répandu des Epipactis est assurément l’Epipactis à larges feuilles. Il trouve ses conditions de vie les boisements humides, les peupleraies notamment mais aussi les boisements alluviaux naturels. Ses larges feuilles disposées en spirale le long de la tige sont un des critères de détermination, mais le groupe se divise en plusieurs espèces assez proches. Notons que la sous-espèce minor est encore mal connue mais qu’il s’agit d’une forme chétive d’Epipactis à larges feuilles qui pousse sur sol très humide en hiver, mais séchant l’été.

Epipactis négligé – Epipactis neglecta

Proche d’Epipactis helleborine et souvent considéré comme une sous-espèce d’Epipactis leptochila.

  • Epipactis à feuilles écartées – Epipactis distans

Très proche de l’Epipactis à larges feuilles, l’Epipactis à feuilles écartées n’est présent que sur les versants méridionaux des massifs montagneux. Les feuilles dressées le long de la tige et l’ovaire pubescent font partis des critères de détermination.

  • Epipactis de Tremols – Epipactis tremolsii

Epipactis méditerranéen, l’Epipactis de Tremols pousse en pleine lumière sur sol sec.

  • Epipactis violacé – Epipactis purpurata

Epipactis forestier, l’Epipactis violacé est présent tant en France qu’en Suisse dans les hêtraies et chênaies. Ses feuilles gris-violacées lui valent son nom et contribuent à sa détermination.

  • Epipactis à labelle étroit – Epipactis leptochila

L’Epipactis à labelle étroite pousse dans l’est de la France et en Suisse dans le sous-bois des hêtraies et chênaies. Son labelle très allongé et pointu lui donne une forme particulière.

  • Epipactis de Müller – Epipactis muelleri

Epipactis des coteaux calcaires, l’Epipactis de Müller affectionne la lumière.

  • Epipactis à fleurs pendantes – Epipactis phyllanthes

L’Epipactis à fleurs pendantes ne se rencontre que sur la frange océanique où il pousse dans les dunes.

<< Retour