Ophrys araneola

avec Un commentaire

Il était temps ! Hier je suis allé faire un tour sur un site suisse d’Ophrys petite-araignée, cet ophrys précoce du groupe aranifera. Avec les restrictions de sortie, je n’avais pas encore pu m’y rendre. Cette année encore, ils étaient au rendez-vous, mais ils étaient déjà en fin de floraison. Quelques jours plus tard et je n’aurais vu que des fleurs fanées.

Ophrys araneola – 3 mai – Vaud, Suisse

Ophrys araneola – 3 mai – Vaud, Suisse

 

Hybride d’Ophrys

avec Pas de commentaire

La saison orchidophile avec bien commencée avec les quelques espèces croisées à Malte en février (Malte) puis vint le confinement… La frustration de savoir que, tout autour, les premières fleurs commençaient à sortir, puis à faner et que la saison avançait immuablement, indifférente au COVID-19. L’avantage en Suisse, c’est que nous ne sommes pas confinés, seulement appelés à limiter les sorties et à respecter la distanciation sociale. Je me suis donc autorisé une petite sortie en toute fin de journée pour profiter de nos chères. Je ne l’avais pas vu l’an dernier sur le site, mais il était au rendez-vous cette année, un hybride Ophrys fuciflora X Ophrys sphegodes.

Ophrys fuciflora X Ophrys sphegodes – 17 avril – Vaud, Suisse

Festival photo nature en Suisse

avec Pas de commentaire

A priori peu de rapport avec les orchidées, mais les 21 et 22 septembre se tiendra en Suisse le Festival des Franches Montagnes à Saignelégier. David y est l’invité d’honneur et présentera une exposition dans le thème de l’année du festival : l’eau. Nous y serons toutefois également présents pour présenter et dédicacer notre livre Sauvages Orchidées aux éditions La Salamandre. Donc même si l’événement est sur le thème de l’eau, nous aurons plaisir à discuter aussi orchidées.

https://www.festivalphotonature.com/

 

Epipactis des marais

avec Pas de commentaire

Ces derniers jours, nous avons croisé à plusieurs reprises celui qui est peut-être le plus beau des épipactis, j’ai nommé l’Epipactis des marais – Epipactis palustris. Nos dernières rencontres ont été en France, en Haute-Savoie ainsi qu’au pied du Jura en Suisse. Inféodée aux zones humides, cette orchidée subit la dégradation de son biotope et mérite vraiment une attention particulière pour sa préservation.

Epipactis palustris
Epipactis palustris, 10 juillet – Vaud, Suisse

Epipactis palustris
Epipactis palustris, 6 juillet – Haute-Savoie, France

Sortie en Valais

avec Pas de commentaire

Je suis allé hier encadrer un stage photo aux orchidées du Valais, d’une rive à l’autre du Rhône. L’Orchis bouffon (Anacamptis morio) était encore en fleur et en quantité importante cette année. L’Orchis homme-pendu (Orchis anthropophotra) m’a également surpris par le nombre important de pieds cette année. Plus discret, l’Orchis brûlé (Neotinea ustulata) était néanmoins au rendez-vous de même qu’Orchis mâle (Orchis mascula) souvent caché dans les buissons. Nous avons également croisé un pied d’Orchis sureau (Dactylorhiza sambucina), dont la floraison était bien avancée et des pieds d’Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis) encore en boutons, mais dont la couleur commençait à pointer. En rive droite, nous avons recroisé de nombreux pieds d’Orchis mâle et un seul pied en fleur d’Orchis militaire (Orchis militaris), les autres étaient encore en boutons. Et pour finir, quelques feuilles de Céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia) mais dont la floraison n’est pas encore pour tout de suite. Outre les orchidées, les Adonis de printemps (Adonis vernalis) étalent encore fleuris pour notre plus grand plaisir.

 

Orchis anthropophora – Valais, Suisse – 8 mai

Neotinea ustulata – Valais, Suisse – 8 mai

Orchis mascula – Valais, Suisse – 8 mai

Clap de fin

avec Pas de commentaire

Et voilà, la saison se termine avec la dernière orchidée sauvage de l’année sous nos latitudes. Les pluies de fin d’été ont permis l’apparition des hampes florales des Spiranthes d’automne (Spiranthes spiralis). Après la floraison elles laisseront place à de petites feuilles discrètes.

Spiranthe d’automne – Spiranthes spiralis – Valais, Suisse – 15 septembre

Epipactis variés

avec Pas de commentaire

La semaine dernière dans la vallée de Joux nous avons croisé 3 espèces d’Epipactis en fleur : l’Epipactis des marais (Epipactis palustris) dont le nombre de pieds est impressionnant sur cette station, l’Epipactis pourpre-noirâtre (Epipactis atrorubens) qui présente une forme à toute petites fleurs sur ce site ainsi que l’Epipactis à larges feuilles (Epipactis helleborine).

Epipactis palustris – 18 juillet – Vallée de joux, Suisse

Epipactis atrorubens – 18 juillet – Vallée de joux, Suisse

Epipactis helleborine – 18 juillet – Vallée de joux, Suisse

1 2 3 4 5